poisson d’avril 2 : bandes de vigilance électriques

Suite ou à cause, à propos de l’article du Midi Libre de la semaine dernière relatant que le département de l’Hérault était classé au 57.me rang des 95
départements métropolitains pour l’accessibilité des personnes handicapées. Lors du conseil municipal de Montpellier tumultueux de ce lundi 29 mars, l’ensemble
des élus (majorité et opposition) ont réagi en promulguant plusieurs articles du GH (gestion du handicap), et non pour Georges et Hélène, quoiqu’ils en
soient capables. En tout cas 20 articles vont censés faciliter la vie quotidienne dans la cité comme ils disent, n’oublions pas que nous sommes à Montpellier
l’intelligente. 2 articles concernent plus particulièrement le handicap visuel, dans l’esprit de valoriser la capitale régionale les annonces sonores dans
les 2 lignes de tramway et les quais de la place de l’Europe, du corum et de la gare saint –Roch seront émises en anglais pour montrer que la ville de
Montpellier est ouverte à l’international. Le second article ne touche pas à la phobie du XXI.me siècle qu’est la mondialisation, mais il sera très néfaste
à notre sécurité. Une bande de technocrates municipaux ce sont faits abusés par une entreprise novatrice dans le soi disant terme pompeux être en pointe
de la technologie. La ville et l’agglomération vont équipées les B.E.V (bande de vigilance) situées sur les quais de tramway et pour signaler les passages
piétons d’un courant continu de 52,5 volts soit disant inoffensif pour le corps humain si le piéton n’a pas de chaussures ferrées. Ont-ils pensé à nos
cannes, le courant continu de 52,5 volts émettra une petite électrolyse dans les 2 mollets qui devrait nous avertir que nous sommes bien en sécurité. Ont-ils
réfléchis aux chiens guides, je pense qu’une personne clairvoyante qui craint le courant statique se fera certainement prendre une fois, ensuite elle évitera
nos fameuses bandes de vigilance. Comme vous le voyez on n’arrête pas le progrès, mais le plus scandaleux c’est l’aspect commercial qui me révolte, on
est toujours entrain de profiter de nous sans se préoccuper des conséquences d’avancées appelées aussi révolutionnaires. Je pense que nos associations
locales qui dépendent du CNPSA seront plus réactives que pour le forfait PCH et pour la non prise en compte de notre mobilité sur la place de la Comédie
suite à la rénovation de celle-ci. Il nous faut appeler nos associations pour intervenir auprès de la mairie et de l’agglomération pour la francisation
de nos annonces sonores du tramway de Montpellier qui ne circule qu’en France, et, sur l’insécurité provoquée par l’électrification, certes de basse tension,
mais réceptive tout de même. Sinon si georges et Hélène s’obstine dans la nouvelle gestion du handicap à Montpellier, il faut que nos associations se préoccupe :
de l’initiation et de la pratique à l’anglais et que les cours de locomotion intègre un nouveau module qui nous permettra d’éviter les bandes de vigilance.
En tout cas une manifestation est déjà prévue le 31 avril entre l’agglomération et la mairie en espérant que les bandes de guidage installées entre les
2 administrations territoriales ne soient pas mises sous tension. En tout cas restons vigilant, car j’ose le dire notre vie devient dangereuse, restons
unis et tous ensemble construisons notre avenir.

Amicalement

Michel

Cet article vous plaît ? envoyez-moi un message

Ce contenu a été publié dans poissons d'avril. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire