annonceurs sonores

Depuis fin juin, je suis perturbé chaque fois que j’emprunte les lignes de tramways, les annonces sonores sont obsolètes. Je suis aveugle, les annonces
sonores me sont indispensables pour être renseigné sur la destination et la future station desservie. Je signale que j’utilise le tramway 4 à 6 fois par
jour, pour ma tranquillité je suis titulaire d’une carte de circulation annuelle dont le tarif avoisine les 400 euros. Comme tout bon citoyen, j’ai subi
tout cet été les perturbations du réseau tramway, mais je suis conscient que certains travaux doivent être effectués en période estivale où le trafic est
moindre. J’ai donc patienté juillet et août, pendant ces 2 mois, j’ai voyagé à l’aveuglette, en comptant les stations sur mes 10 doigts que la nature a
bien voulu me donner. Début septembre les perturbations terminées, en tant que citoyen et utilisateur du réseau TAM, j’étais en droit de réclamer un service
qui me permet de me rendre autonome dans une rame de tramway, je voulais donc retrouver les annonces sonores. Certes auparavant, elles n’étaient pas activées
dans toutes les rames, elles fonctionnaient à 40% sur la ligne 1 et à 95% sur la ligne 2, bien sûr je rageais, mais je ne savais pas que cela pourrait
être pire. Oui, car maintenant les annonces sonores sont activées ou désactivées, et quand elles sont activées, dans certains cas la musique de vigilance
émise avant toute annonce existe ou pas, le volume sonore est tellement faible qu’il faut être placé sous le haut parleur et qu’aucun voyageur ne tourne
une page de son journal qui couvrirait l’annonce. Tout le mois de septembre j’ai beaucoup réclamé, écouté les réponses qui m’ont été faites, j’en suis
très dubitatif, dont en voici la synthèse.

Tout d’abord, au jour où j’écris, 10 à 20% des rames de tramway sont vocalisées, alors pourquoi autant de rames restent muettes.

La réponse est très simple, c’est la volonté des conducteurs qui n’activent pas les annonces pour plusieurs raisons que j’ai vécues personnellement. Tout
d’abord c’est à la demande d’un voyageur, très bien aux premiers abords, mais dont la vocalisation des stations le gonfle, c’est le terme employé le plus
souvent. Quelquefois, par contre, c’est le conducteur lui-même qui prend l’initiative de désactiver ou de baisser le volume de la voix, car certainement
que la répétition des annonces le perturbe dans sa concentration pour nous transporter en toute sécurité ou, alors, je n’ose pas le penser, mais les annonces
le gonfle également. Bon d’accord, mais pourquoi, certains conducteurs afin d’agrémenter leur tâche écoute assez fort la radio qu’ils nous font partager
à travers la vitre qui nous sépare du poste de pilotage. Je pense que parfois même, lors des émissions sur des radios commerciales du matin, telle que
les grandes gueules sur RMC, les débats sont tellement intéressants, que pour ne pas louper un contradicteur, le machiniste désactive la sonorisation ou
la fait diffusé très bas afin de ne pas perdre une miette des débats à 2 balles. Parfois, je demande, le pourquoi, le comment du disfonctionnement des
annonces sonores, c’est très marrant des arguments, je me sens vraiment pris pour un con. Cerise sur le gâteau, la semaine dernière, lors d’un contrôle,
j’ai demandé à un contrôleur de bien vouloir aller demander au conducteur d’augmenter le volume des annonces, qui étaient plus que feutrées. Le contrôleur
obtempéra, il se rendit dans le poste de conduite, j’étais assis sur le premier siège, donc j’ai pu entendre les échanges. La réponse du conducteur fut,
ne m’emmerde pas avec cette connerie, elle me prend la tête. Que faire, j’en ai rigolé, le pauvre contrôleur est ressorti de la cabine de pilotage, la
queue basse, il ne m’a même pas dit le résultat de sa démarche, tellement il était furieux. Aujourd’hui, j’ai emprunté 5 fois le tramway, une seule rame
était vocalisée, je me suis adressé à un conducteur à son poste de conduite, je lui ai fait la remarque que les annonces ne fonctionnaient pas, il était
surpris, il m’a dit qu’il allait en référé à sa hiérarchie, je lui ai dit que ce n’était pas la peine, je m’en chargerais moi-même. Dans une autre rame,
l’annonce était si basse, que même les oreilles plaquées au haut parleur, c’était imperceptible, par contre le conducteur faisait causette avec une connaissance
dans la cabine. Pour que j’en arrive à rédiger une telle missive, il faut que j’en ai ras le bol, d’être pris pour un débile, mais la coupe est pleine,
alors je vous demande d’agir auprès de vos agents de conduite. Pour qu’ils ne désactivent plus les annonces sonores, et qu’elles soient d’un volume convenable,
afin qu’un aveugle avec ses 2 oreilles puissent les entendre distinctement. Je vous en supplie, ne me resservait pas, les arguments bidons déclinés par
le personnel roulant, car si une seule annonce fonctionne sur le réseau, il est techniquement faux de raconter que le disfonctionnement provient de je
ne sais quel logiciel. Soit il y a la volonté de faire appliquer sur toutes les rames, le dispositif qui permet à un handicapé visuel d’être renseigné
sur son trajet, ou alors la sonorisation est un fléau qui n’a pas sa place sur le réseau TAM. Dans ce cas là, il faut être clair, le dire, mais surtout
faire l’autruche n’est pas la meilleure des façons quand la sécurité de personnes handicapées est mise en cause. J’ai ouï dire, que l’interlocuteur de
la TAM auprès des associations de personnes handicapées du comité de liaison, est certainement à l’écoute des remarques de nos associations, savoir écouter
est une chose, mais agir serait gage d’efficacité.

Voici, mes griefs, je me tiens à votre disposition pour tous renseignements complémentaires, je vous adresse, madame, monsieur, mes sincères salutations.

Michel Michelland

Cet article vous plaît ? envoyez-moi un message

Ce contenu a été publié dans handicap visuel au quotidien. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire