audio plage 2

Je suis révolté, je m’insurge à propos de l’audio plage de Palavas dit les flots. L’an dernier, j’étais déjà intervenu sur les failles du système audio
plage. Cette année, en tant que vrai montpelliérain, j’ai voulu tester de nouveau le joyau de la technique que l’on doit à Saint-Pierre et Saint-Christophe.
Je me suis donc rendu au poste de surveillance, où on m’a conseillé d’être accompagné pour la baignade, car l’audio plage est obsolète. Tout d’abord l’annonce
qui nous situe où nous pouvons nous dévêtir ne fonctionne plus. Par contre un panneau relate toute une litanie des bienfaits de l’audio plage, sous les
porte-manteaux qui nous sont proposés. Et bien tampis, je suis accompagné, alors je me déshabille au bon endroit. Un maître nageur me rejoint pour me dire
qu’en cas de problèmes, ce n’était pas la peine d’actionner le bouton de secours, car le poste de secours n’est pas averti et que les balises 3 et 4 sont
installées, mais pour le fun, car elles sont hors d’usage. Bon ça ce complique, j’actionne la haute technicité, je perçois le signal de la première balise,
je m’en approche, j’ai de l’eau à mi mollet. Je prends la température de l’eau, puis une nouvelle pression, la balise 2 émet, je m’en approche j’ai de
l’eau au-dessous du genou. Une nouvelle pression, miracle la balise 3 fonctionne, je me dirige vers elle, merde, elle ne répond plus. Mon accompagnateur
me guide à la voix. Je me prends l’angle de la plaque de tôle de 5 millimètres où repose la balise dans le front, le coin est bien saillant, je peux vous
assurer que ça marque le cuir chevelu, mais ça aurait pu être les yeux et là c’était plus grave. Pour la petite histoire, j’ai tout de même de l’eau au-dessus
du genou. Je suis courageux, mais pas téméraire, alors mon accompagnateur me conduit à la quatrième balise, c’est vrai, elle ne fonctionne pas tout comme
la troisième, mais j’ai tout de même de l’eau jusqu’aux entre cuisses. Bon je fais quelques brasses, l’eau est un peu fraîche, de petites vagues se forment,
j’approche de la troisième balise, celle que j’ai pris au-dessus des yeux, je m’en méfie. Je l’aborde à tâtons, une vague me surprend. Elle me projette
contre le pied qui supporte la plaque de tôle et la balise, ce pied n’est qu’une vulgaire barre de fer à béton de 27 millimètres, je la heurte avec mon
pied droit. Merde, c’est celui où j’ai ma prothèse, j’ai le doigt majeur du pied droit qui a morflé. Je retourne sur la plage, le front marqué et un doigt
de pied foulé, je me sèche sur la plage, j’avais envie de tout foutre en l’air surtout le panneau qui vante l’autonomie donnée aux aveugles grâce à l’audio
plage. Bon tout en boitillant, je rejoins le poste de surveillance pour remettre le bracelet de merde, je fais part de mes doléances aux surveillants.
Ils ne sont pas surpris, des personnes clairvoyantes les ont déjà avertis sur les plaques en tôle, dont les coins sont saillants, qui sont un vrai danger
pour les enfants. Pour ce qui est des barres de fer à béton qui soutiennent les balises, ils en sont conscients, mais, c’est ainsi la mairie est au courant
et ne fait rien pour sécuriser nos pauvres pieds. Bon je constate, que la borne qui signale notre vestiaire ne répond pas, ainsi que les balises 3 et 4,
et le signal en cas de détresse n’est pas relié au poste de secours. En plus dès que l’on entend une balise, il faut si approcher, et tout comme un slalomeur,
on la contourne pour ne pas avoir le front marqué et un doigt de pied foulé, ce qui vous handicape une petite quinzaine de jours. La morale de tout ça,
c’es qu’aucun contrôle n’est fait, ni par la mairie, ni par le fabriquant trop peur pour lui qu’on lui dise que son idée est certes bonne, mais en ce qui
concerne la sécurité et la fiabilité de son dispositif, le matériel ne peut pas être installé sur un lieu public. Pour moi l’audio plage, c’est une fumisterie
monstre. Bon ces désagréments passés et ma colère dissipée, je suis retourné à la plage, je tiens toujours à prendre le bracelet de merde, comme cela je
peux relater ce qui ne fonctionne pas, en tout cas les surveillants sont très sympathiques, ils sont navrés de la défaillance de l’audio plage, mais le
matériel n’est pas réalisé pour être installé dans un milieu nautique, encore moins marin.

Je vous souhaite une bonne fin de vacances, amicalement.

Michel

Cet article vous plaît ? envoyez-moi un message

Ce contenu a été publié dans handicap visuel au quotidien. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire