audio plage 1

Depuis que j’entends des louanges et des déboires sur les audio plages, j’ai voulu tester ce fameux dispositif. Un ami avait fait la découverte du système
installé à Marseillan plage, pour lui certaines bornes ne fonctionnaient pas, et, il trouvait absurde de sortir la main de l’eau, afin d’appuyer sur le
bouton pour être renseigné. Je me suis donc rendu à Palavas les Flots qui est la plage de Montpellier qui est la vitrine du système audio plage, car, n’oublions
pas que ce principe a été réalisé et distribué par l’association Cap Horizon dont le siège se situe à Montpellier. Tout d’abord, malgré de nombreuses places
de parking réservées aux personnes handicapées, il n’est pas possible de se garer à moins de 500 mètres de l’audio plage, à croire qu’elle est prise d’assaut.
En fait l’audio plage est située boulevard Sarrail, en face du restaurant Galion qui se trouve à proximité de la gare routière de Palavas les Flots qui
est desservie par la ligne 131 au départ de Montpellier. Pour plus de faciliter de stationnement, il est peut-être préférable d’emprunter le bus pour se
rendre à l’audio plage, mais, c’est un peu galère pour déambuler sur le parking de la gare routière, en plus il faut traverser le boulevard Sarrail, et,
ensuite sur le trottoir qui longe la plage, rien ne matérialise à quelle hauteur se situe le poste de secours. N’oublions pas que l’audio plage a été réalisé,
afin de permettre aux handicapés visuels d’aller prendre un bain en parfaite autonomie. Heureusement, j’étais accompagné, nous avons été reçu par des maîtres
nageurs du poste de secours, ils m’ont confié le bracelet, dont le cadran possède 3 boutons, un pour appeler le poste de secours, un second pour activer
la borne sonore située près du vestiaire, et, un troisième qui active les balises situées au large. Après l’explication du bracelet miracle, les maîtres
nageurs m’ont demandé d’être vigilant, car depuis près d’un mois 2 balises ne fonctionnent pas suite à une mini tornade du début du mois de juillet, quand
on sait que ce procédé est installé sur le littoral de l’Atlantique, je doute de la fiabilité du système, certainement efficace en piscine voir en bordure
des lacs calmes de la Suisse. On me conseilla donc que mon accompagnatrice veille à ma baignade, un ponton en bois me conduit au vestiaire que je trouve
en pressant sur le bouton approprié. Ensuite j’interroge les balises, par miracle la première située à 15 mètres du vestiaire fonctionne, je m’y rends,
j’ai de l’eau à mi mollet, ensuite, rien, j’ai beau presser sur le bouton, je n’entends que la première balise, le maître nageur m’accompagne une vingtaine
de mètres plus loin au large, et, je distingue le bruit de la dernière balise qui se situe à 45 mètres du vestiaire, je suis enfin autonome, je fais 10
mètres pour atteindre la quatrième balise, rappelons que la seconde et la troisième ont été emportées par la mini tornade de juillet 2010. Après quelques
ronds autour de ma balise tel un dauphin, je voulais rejoindre la plage, j’avais beau appuyé sur ce satané bracelet, la main hors de l’eau, mais aucun
signal sonore me parvenait, le bruit des vagues et l’ambiance de la plage, ne me permettaient pas d’entendre l’autre balise qui était située qu’à 30 mètres
de moi. Mon accompagnatrice me voyant tendre l’oreille dans tous les sens est venue à ma rencontre, afin de me donner la bonne direction pour rejoindre
la plage. Le maître nageur m’a conseillé d’appuyer sa demande de réaliser la mise en sécurité du système audio plage auprès de la mairie de Palavas les
Flots, n’étant pas un fervent défenseur de toutes ces sortes de gadgets, dont les concepteurs abusent des communes,en s’appuyant sur la loi de 2005 qui
doit rendre tout accessible, beaucoup d’entreprises se sont engouffrées dans ce créneau, car pour certaines c’est très juteux, et, tout ça sur notre dos.
J’ai préféré vous avertir de cette défaillance technique, afin que vous preniez vos dispositions avant de vous jeter dans le grand bain.

Bonnes vacances à tous.

Michel

Cet article vous plaît ? envoyez-moi un message

Ce contenu a été publié dans handicap visuel au quotidien. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire