fumeurs et motards

J’arrive du turbin, je peste contre les fumeurs et les motards. Le bus 16 en provenance de Euromédecine nous laisse devant Toto soldes rue de la république,
pour rejoindre la ligne 2 de tramway je suis donc obligé de remonter la rue de la République jusque devant la gare. Je m’étais déjà aperçu que devant l’espace
République antenne du conseil régional, des personnes assistant à des conférences ou des réunions prenaient le trottoir déjà étroit comme espace fumeurs.
J’ai donc décidé qu’au lieu de m’excuser afin que le fumeur veuille bien se desserrer et cela autant de fois qu’il y a de fumeurs de me laisser aller en
fonçant dans le tas. Mon initiative a été très efficace, jusqu’au moment où je me suis pris le guidon d’une moto dans la poitrine, car malgré la restriction
du trottoir réservé aux piétons nos amis motards quelquefois fumeurs prennent cet espace comme parking à leur engin. Ensuite bien sûr j’ai ralenti le pas
et contourné plusieurs autres 2 roues motorisées, jusqu’alors le soir j’empruntais le GIHP pour rentrer à mon domicile et je crois que pour ne pas gâcher
mes soirées je vais changer d’avis et continuer à emprunter ce moyen de transport. Après 30 ans de cannage, je pense que notre autonomie dans le milieu
urbain est devenu plus difficile, c’est bien de donner la parole aux feux sonores mais comment donner un brin de citoyenneté à tout être moyen afin que
chacun trouve sa place dans la ville.

A part cela la vie est belle pour celui qui veut la mordre à pleines dents.

Bien amicalement

Cet article vous plaît ? envoyez-moi un message

Ce contenu a été publié dans handicap visuel au quotidien. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire