feux sonores le week-end

Saint Thierry, saint Daniel, saint Jean-Marc, saint Pierre, saint Jacky et saint Frusquin,

L’heure est grave mes braves angelots, mais je ne peux plus supporter l’appel à la prière émis par les feux sonores situés en bas de notre paradis.

L’été terminé consacré à recevoir notre sainte famille, et au gré de notre bourse aller se ressourcer dans des retraites gargantuesques, nous devions être censer passé un dimanche calme.

Quelle fut l’horreur quand à 8 heures 15, un missionnaire de la nuit demanda à la voix céleste l’état de circulation dans le paradis qui à cet instant devînt l’enfer. Il faut savoir que nous sommes considérés comme des pas dégourdis dans notre quartier, car Dieu nous sermonne pendant 15 minutes dès que nous faisons appel à lui. Cette mésaventure ou évangélisation du quartier mas Drevon s’est renouvelé à 4 reprises ce matin dominical, ce qui fait que pendant un laps de temps de 4 heures, nous avons été relié avec la haute technicité de l’autonomie pendant une heure. Vous me direz que j’aurai pu faire autre chose que de me mêler du culte des autres, mais ça en devient une obsession, et, plus vous devez être réfractaire plus la pénitence est dure à accepter.

Mes chers saints je vous demande donc d’en référer au concile du comité de liaison, à notre père éternel monsieur Desserière et à tout autre personne honorable de notre confrérie afin que le sermon de notre chapelle soit écourté et moins fort. Par ailleurs la cacophonie ne nous permet plus de traverser les rues en sécurité, car nous ne percevons plus le bruit des véhicules.

Bon que l’on ait été réveillé de bonne heure et bien on s’en remettra, mais je reste réfractaire au matériel qui dérange autrui et surtout dont la technicité n’est pas maîtrisée par des prestataires voyous. En plus un aveugle ayant un QI moyen devrait se rendre compte qu’il persécute les autres, et faire comme une certaine Claudine s’abstenir de déclencher des feux sonores quand on en sait le résultat sur l’environnement. J’espère que les voisins ne nous incriminent pas, c’est vrai ils ont des yeux et ils doivent mettre un visage sur la canne en cause.

Mes biens chers frères, j’espère que ma prière finira par être exaucé.

Cet article vous plaît ? envoyez-moi un message

Ce contenu a été publié dans handicap visuel au quotidien. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire